Découvrir la Charente Maritime son tourisme et sa vie locale
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cerf Elaphe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lipette
Admin
avatar

Nombre de messages : 469
Age : 53
Localisation : Saintes
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Cerf Elaphe   Dim 05 Déc 2010, 19:03

Le cerf Elaphe (Cervus Elaphus ) est un grand cervidé des forêts tempérées d’Europe, d’Amérique du nord et d’Asie.

Désignation :
Il est l’un des 11 représentants du genre Cervus, l’un des plus connus de cette famille de mammifères. On l’appelle aussi cerf rouge ou cerf d’Europe. Il appartient à l’ordre des ongulés ( animal marchant sur l’extrémité des doigts ou sabots ) et des cervidés ( animaux portant des bois ). Il est le plus grand animal sauvage vivant en France.



[Description : en France
Le mâle : cerf
- Hauteur au garrot : 1.10m à 1.40m
- longueur : 2m à 2.20m
- poids : 120 à 250kg
La femelle : biche
- Hauteur au garrot : 1.10m à 1.25m
- longueur : 1.70m à 1.90m
- poids : 75 à 130kg
Il atteint son poids définitif chez la femelle entre 3 et 5 ans et chez le mâle entre 6 et 8 ans. Son poids diffère selon la qualité et l’abondance de nourriture, mais aussi selon la saison.

Le cerf élaphe est élancé avec un poitrail massif. Ses pattes très fines sont adaptées à la course rapide et aux bonds. Elles se terminent par 4 doigts, le pouce étant atrophié. Pour les animaux au mieux de leur forme, ils peuvent atteindre la vitesse de 67km/h.
Ses oreilles effilées sont aussi longues que la moitié de la tête. Son pelage varie selon les saisons, l’âge et le sexe. Il est plutôt brun-roux en été, gris brun en hivers. Le mâle est en principe plus sombre que la femelle, ils portent tous les deux une tâche jaune clair sur la croupe appelée cimier. Il mue deux fois par an, en avril-mai et septembre octobre. La peau et le pelage sont imperméables, des glandes productrices de graisse enduisent le poil qui est court en été, long et dense en hivers.
L’odorat est le sens le plus développé chez le cerf Elaphe, sa vue n'est guère meilleure que celle de l’homme, mais il est très sensible au mouvement.
Il vie de 12 à 20 ans



Habitat : Le cerf élaphe bien qu’adapté aux milieux ouverts vie dans les grands massifs forestiers où il peut trouver refuge, protection et tranquillité. Il peut être rencontré jusqu’à 300m d’altitude. On considère que le territoire vital du cerf est de 3000ha en moyenne.

Répartition en France : il est commun dans plusieurs régions tels ces grands massifs à cerf
- Bas-Rhin ( La Petite Pierre )
- Haute Marne ( Massif de Châteauvillain, Arc-en-Barrois )
- Loir et Cher ( Chambord )
- Oise ( forêt de Compiègne )
Mais aussi dans le Cantal, les Alpes de Haute Provence, le Mercantour et en Charente Maritime dans la forêt de la Coubre ou le sud du département.

Indice de présence : ses empruntes, ses crottes mais surtout les dégâts qu’il afflige aux arbres (prélèvement de bourgeons, frottis sur les tiges, écorçage).
Certaines sources précisent que le cerf peut causer de graves dégâts dans les forêts où il est en surpopulation.

Alimentation : Le cerf élaphe est herbivore et ruminant. Il sélectionne sa nourriture et s’adapte toujours à la végétation qu’il a à sa disposition. L’adulte ingère 10 à 15 kg de végétaux par jour
Du printemps à l’automne il mange des bourgeons et jeunes pousses d’arbustes et arbres, des ronces, du lierre, des graminées, quelques fleurs, mais aussi quelques cultures agricoles en lisière de bois tel le maïs, le colza ou des fruits (pommes, poires )
En hivers, les rameaux de résineux, feuilles mortes, bois, rhizome de fougère…

Mœurs : c’est une espèce crépusculaire, nocturne et sédentaire. Il est grégaire et sociable et s’organise en harde. En forêt 3 à 8 individus, en milieu ouvert des dizaines d’individus. De décembre à août les adultes des 2 sexes vivent séparés.
La cellule de base est le trio familial, la biche et ses 2 jeunes, le faon de l’année et celui de l’année précédente, ensuite si le jeune est un mâle il rejoindra les hardes de mâle, si c’est une femelle elle restera à proximité de la mère.



Reproduction : les jeunes peuvent se reproduire dès leur deuxième année, le mâle est polygame il est adulte entre 5 et 7 ans.
Début septembre à mi-octobre avec un pic dans la deuxième moitié de septembre le mâle lance des cris rauques appelé brame ou raire, on dit que c’est l’époque du rut. Son cri peut être entendu à plusieurs km. Le cerf va alors intimider les autres mâles qui seraient sur son territoire, il devient particulièrement agressif. En cas de rencontre avec un autre mâle, après une phase d’intimidation, il peut entrer en combat, ceux-ci peuvent être très violents. Seul les mâles de puissance et ramures comparables s’affrontent.
Le mâle régnant sur une harde de femelles qui peut comprendre 10 à 30 biches surveillera de façon intensive la troupe en vue de l’accouplement. La femelle ne sera sexuellement réceptive qu’une seule journée par an.
La gestation de la femelle dure 8 mois. Ensuite elle donnera naissance a un unique faon qu’elle allaitera 6 à 10 mois. Jusqu'à l’âge de 4 mois, il portera un pelage brun clair tacheté de blanc qu’on appelle livrée.
Le jeune est appelé faon jusqu'à l’âge de 6 mois, ensuite si c’est un mâle on l’appellera jusqu'à l’âge d’un an un hère, si c’est une femelle, se sera une bichette.
A partir d’un an et jusqu'à 2 ans le jeune mâle sera appelé Draguet.

Bois : A 9 mois, les bois commencent à pousser sous forme de pivots. Ils sont visibles à partir d’un an.
Ensuite, ils vont tomber chaque année ( au printemps chez les jeunes, en fin d’hivers chez les cerfs âgés ) et repousseront en 3 ou 4 mois au cour de l’été. Lors de la repousse une enveloppe nourricière entoure les bois, une sorte de velours. Ensuite elle va tomber sous forme de lambeaux de peau pendent des ramures que le cerf mangera. C’est à ce moment là quand les bois seront à nouveau mort que les bois seront près pour les combats. Contrairement aux idées et croyances répandues, le nombre de bois n’a aucun rapport direct avec l’âge, cependant, la taille de la ramure augmente avec l’âge et sera à son apogée vers l’âge de 8 à 10 ans. Ensuite elle va régresser au-delà de 12 à 15 ans.

Population :
Le cerf était sur tout le territoire national jusqu’au 19ème siècle. Le privilège seigneurial de chasse l’a finalement protégé pendant des siècles. C’est à partir de la révolution française ( la fin des privilèges ) qu’on a vu son déclin progressif.
Dans la 1ère moitié du 20ème siècle on assiste à sa disparition de la plupart des massifs forestiers du pays. Il en restera seulement dans quelques grands massifs forestier d’état ou privés.
C’est à partir des années 1945 qu’une réflexion sur la faune sauvage a déclenché une volonté de réimplantation et de gestion du grand gibier. Des repeuplements ont lieu dans les grands massifs forestier. Les cerfs élaphe sont maintenant nombreux en France et occupent près de 5 millions d’hectares, les ¾ sont dans la moitié nord du pays, surtout en Champagne, Alsace, Loraine, leur population doublerait tous les 2 ou 3 ans si la chasse était supprimée. Ils font l’objet d’une réintroduction en Corse où ils avaient disparu.



Chasse : Le cerf élaphe n’a qu’un seul prédateur, l’homme, le loup étant encore trop rare pour réguler l’espèce. Il est classé comme gibier, il peut donc être chassé.
Sa chasse est sévèrement contrôlée afin d’éviter sa régression ou sa surpopulation.
Le contrôle nécessaire des effectifs est réalisé par chasse en battue ou individuelle. Le prélèvement sur chaque territoire est fixé annuellement par le préfet.
Courrant juin, un arrêté préfectoral attribue le plan de chasse avec le minimum et le maximum d’animaux devant être prélevés sur le territoire. Le plan de chasse présente des devoirs et des droits, la réalisation de prélèvement minimum attribué est une obligation légale, la responsabilité des chasseurs peut être engagée en cas de dégât occasionné par les cerfs. Les taxes dues sur la totalité des bracelets sont non remboursables. La responsabilité du chasseur et du détenteur de plan de chasse est engagée au pénal en cas d’erreur de tir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://charente-maritime.forumactif.org
PHIL17

avatar

Nombre de messages : 60
Age : 65
Localisation : SAINT SULPICE DE ROYAN
Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: Cerf Elaphe   Jeu 27 Oct 2011, 09:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nature.photographies.free.fr
 
Cerf Elaphe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zoo de Dortmund Juin 2012
» les Mammifères d'Algérie"Histoire d'une faune méconnue"
» algues corne de cerf + melanoides
» Question Elaphe GuttaTa
» réglementation prévue en Belgique pour elaphe & divers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France : La Charente Maritime  :: La faune de Charente Maritime :: Les mamifères et autres animaux-
Sauter vers: